Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) QUADRANT

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

QUADRANT

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Équipe consultative d'entraînement dans la gestion de munitions et l'élimination de pièces

Nom de la mission internationale: Équipe consultative d'entraînement dans la gestion de munitions et l'élimination de pièces (AMODATT)

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Europe

Lieu: Albanie

Date: 10 juin 1999 - Présent

Mandat de la mission:

Accomplir des tâches administratives civiles de base; promouvoir l’établissement d’une autonomie gouvernementale et générale significative au Kosovo; contribuer au processus politique visant à déterminer le statut à venir du Kosovo; coordonner l’aide humanitaire et le secours aux sinistrés de tous les organismes internationaux; soutenir la reconstruction de l’infrastructure clé; maintenir l’ordre public; promouvoir les droits de la personne et veiller à ce que les réfugiés et les personnes déplacées puissent retourner chez elles, au Kosovo, en toute sécurité et librement.

Notes sur la mission ou l'opération:

Au début de juin 1999, à la fin de la campagne aérienne sur le Kosovo, l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) a déployé la Force pour le Kosovo (KFOR) afin de renforcer les positions militaires au sol. Chargée d’assurer une présence internationale pour le maintien de la sécurité, la KFOR a rapidement établi les conditions permettant la mise en œuvre de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) pour restaurer la situation politique et administrative civile dans la province du Kosovo. Le 10 juin 1999, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 1244, qui ouvrait la voie à la création de la MINUK, regroupant les activités dans quatre secteurs (ou « piliers »). La police et la justice forment le premier « pilier », tandis que l’administration civile constitue le deuxième. Ils tombent tous deux sous la direction des Nations Unies. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dirige le troisième « pilier », la démocratisation et la création d’institutions, alors que l’Union européenne (UE) est responsable du quatrième, soit la reconstruction et le développement économique. Pour réaliser les activités de ces divers secteurs, des administrateurs publics, des experts juridiques, des policiers civils et des travailleurs d’organismes humanitaires se sont vu confier une vaste gamme de tâches. Cinq ans après le début de la campagne aérienne, la MINUK continue d’offrir une direction administrative au Kosovo. En janvier 2000, elle a contribué à la création de structures administratives intérimaires mixtes. En octobre 2000, des élections locales ont eu lieu dans les 30 municipalités du Kosovo. En mai 2001, le nouveau cadre constitutionnel kosovar a été adopté. Enfin, en novembre 2001, des élections provinciales se sont déroulées sous la supervision de la MINUK.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (QUADRANT)

Nom: QUADRANT

Date: 1 octobre 2000 - 5 mars 2002

Historique de la mission:

La participation canadienne à la MINUK a commencé en juin 1999, au moment où six Canadiens ont été affectés à la MINUK par le quartier général de la KFOR. Quand l’opération Kinetic – la principale contribution du Canada à la KFOR – a pris fin en juin, ces six postes ont été reconduits dans le cadre de l’opération Quadrant, par la suite devenue le nom de groupe de toutes les opérations mineures menées dans les Balkans qui n’étaient pas englobées sous un seul et même nom d’opération.

Les six militaires canadiens étaient répartis de la façon suivante : un lieutenant-colonel au quartier général de la MINUK au poste d´officier de liaison, un major au bureau de l’OSCE, à Pristina, au poste d’officier des communications, un lieutenant-colonel au poste d’officier de liaison et trois caporaux chefs affectés au personnel administratif du Centre de coordination de l’action antimines (UNMACC), à Pristina. Les postes devaient être pourvus pendant six mois mais, à la fin de la rotation en décembre 1999, un seul poste a été maintenu, celui d’officier de liaison à la MINUK. Ce poste est demeuré actif jusqu’en septembre 2002, quand le dernier officier canadien est revenu au pays.

À la fin de l’été 2000, l’OTAN a demandé au Canada de fournir un chef d’équipe à son Équipe consultative d'instruction sur la gestion des munitions et l'enlèvement des explosifs (AMODATT), en Albanie. En octobre 2000, toujours dans le cadre de l’opération Quadrant, on a dépêché un major, qui a occupé le poste pendant un an. En septembre 2001, il a été remplacé par un capitaine et un adjudant qui y sont restés pendant six mois. Cette équipe de l’opération Quadrant a terminé sa mission le 5 mars 2002.

Cinq ans après le début de la campagne aérienne, la MINUK continue d’offrir une direction administrative au Kosovo. En janvier 2000, elle a contribué à la création de structures administratives intérimaires mixtes. En octobre 2000, des élections locales ont eu lieu dans les 30 municipalités du Kosovo. En mai 2001, le nouveau cadre constitutionnel kosovar a été adopté. Enfin, en novembre 2001, des élections provinciales se sont déroulées sous la supervision de la MINUK.