Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) RANDOM WEST

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

RANDOM WEST
Quatre avions à réaction F-86 Sabre
MK V volant en échelon croissant, de gauche à droite.

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération RANDOM WEST

Nom de la mission internationale: Opération RANDOM WEST

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Europe

Lieu: Ouest de l'Allemagne

Date: 17 octobre 1956 - 20 novembre 1956

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (RANDOM WEST)

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne:

voyer des avions de l’ARC de la 1re Division aérienne de l’ARC en Europe au Canada.

Historique de la mission:

Étant donné la création de l’OTAN et l’émergence de la guerre froide, on considérait l’Europe comme le prochain champ de bataille éventuel, au point que même la guerre de Corée a été perçue comme une diversion. Le Canada s’est engagé à fournir 12 escadrons aériens ainsi que des forces terrestres afin d’empêcher des attaques et de défendre l’Europe occidentale.

Les avions devaient faire route vers l’Europe en empruntant la route de convoyage de l’Atlantique Nord établie durant la Seconde Guerre mondiale par le Ferry Command de la Royal Air Force. Partant de Goose Bay ou de Gander, à Terre Neuve, les avions survoleraient le Groenland, l’Islande, puis l’Écosse et l’Angleterre.

Les premiers avions qui ont effectué ce vol étaient des F-86 Sabre, qui allaient constituer la No. 1 Canadian Air Division. Sous le nom d’opération Leap Frog, trois escadrons de Sabre devaient faire le trajet, suivis par un North Star du 426e Escadron qui transportait du personnel d’entretien. Au total, quatre opérations distinctes ont été menées :

Comme le CF-100 s’est avéré être un chasseur de nuit tous temps, il a été décidé de remplacer les quatre escadrons de Sabre par quatre escadrons de Canuck. Ce remplacement fournirait à l’OTAN une meilleure capacité d’interception, car l’Europe ne disposait pas alors de chasseurs tous temps ou de nuit. Les Canuck ont fait route vers l’Europe dans le cadre de l’opération Nimble Bat et, à nouveau, le 426e Escadron a fourni un avion North Star afin de transporter le personnel de soutien pour chaque escale. Les quatre opérations Nimble Bat se sont déroulées au cours des périodes suivantes :

Le Sabre de Canadair a été constamment modifié afin de conserver son avance technologique en tant que l’un des meilleurs chasseurs de l’époque. À mesure que les nouveaux modèles sortaient des chaînes de production de Canadair, ils étaient convoyés vers l’Europe pour remplacer les avions alors devenus obsolètes. En même temps, des T-33, devant être utilisés par la Division aérienne et servant aussi de cadeaux offerts aux membres de l’OTAN en vertu de l’Accord d’aide mutuelle, ont également été convoyés de l’autre côté de l’Atlantique, dans le cadre de l’opération Random. La première opération a commencé le 11 février 1954, convoyant de nouveaux Sabre V, alors que la dernière mission, Random 30, comptant 24 Sabre VI et 6 T-33, a débuté le 24 juin 1957. En à peine plus de trois ans de convoyage, la 1re Unité de convoyage outre mer, appuyée par le 426e Escadron, a livré sans incident plus de 800 avions à l’étranger.

Cette unité a également ramené des avions au Canada. Après l’introduction du Sabre VI, les Sabre V devenus excédentaires ont été donnés à d’autres membres de l’OTAN ou ont été rapportés au Canada. Le 7 novembre 1956, le NCSM Magnificent a quitté le Royaume-Uni avec 50 Sabre à son bord, pendant que la 1re Unité de convoyage outre mer effectuait deux opérations de convoyage d’est en ouest en traversant l’Atlantique Nord, à savoir les opérations Random West I et II, du 17 au 19 octobre 1956 (20 Sabre V) et du 17 au 20 novembre 1956 (16 Sabre V) respectivement. (Ces opérations ont également été désignées sous le nom de Reverse Random.)

Lorsque la Belgique a acheté 53 Avro CF-100 Canuck, l’ARC les lui a livrés dans le cadre de l’opération Jump Moat. Cette dernière a regroupé cinq missions, les troisième et quatrième ayant servi à livrer des CF-100 à la Division aérienne et la cinquième étant uniquement consacrée au transport d'avions de la Division aérienne.

La nécessité de livrer des avions en Europe n’a pas pris fin avec l’opération Random. En 1958, il a fallu convoyer des T-33 aux membres de l’OTAN dans le cadre de l’Accord d’aide mutuelle. Ce besoin est à l’origine de l’opération Star Flight, qui comprenait 8 T-33 à destination de la Grèce et 17 T-33 à destination de la Turquie. Les avions, accompagnés de deux North Star du 426e Escadron, ont décollé le 9 mai et sont rentrés au Canada le 22 mai.

On a convoyé de nombreux avions vers l’Europe en 1959. Le 9 juin, dans le cadre de l’opération Silver Dozen, 12 T-33, pilotés par des membres de la 129e Escadrille de réception et de convoyage et escortés par un North Star du 426e Escadron, ont décollé de Goose Bay à destination de la 4e Escadre. Ils sont arrivés sans encombre à Baden Sollingen le 15 juin. Une seconde opération, appelée Second Silver Dozen, a été nécessaire en août. Cette fois, la 129e Escadrille et le 426e Escadron ont livré 11 T-33 à la 4e Escadre.

En septembre, l’opération Western Wear a convoyé 22 T 33 à la Division aérienne, en France, en Grèce, au Portugal et en Turquie. Les pilotes de la 129e Escadrille étaient une fois encore accompagnés par l’habituel North Star du 426e Escadron; l’opération a commencé le 22 septembre et s’est terminée avec le retour au Canada, le 9 octobre. (Cette opération a également été désignée dans les dossiers de l’ARC sous le nom de Western Way.)

Durant les années 50, l’ARC, avec l’autorisation du gouvernement du Canada, a fourni des avions aux alliés de l’OTAN dans le cadre de l’Accord d’aide mutuelle. En 1959, 19 Beech C-18 Expeditor ont été fournis à la France et 6 autres, au Portugal : ils ont effectué le vol vers ces pays dans le cadre de l’opération Beechflight. Cette dernière a commencé le 20 mai et a pris fin le 4 juin lorsque les six avions portugais ont atterri au Portugal. Tous les avions comptaient un pilote et un navigateur, alors qu’un North Star du 426e Escadron transportait la section de soutien constituée de 12 hommes.

Les opérations Western Weft et Western Weal, effectuées en 1962, ont permis de livrer des avions en France et en Grèce, respectivement. À cette occasion, 40 T 33 et 10 Expeditor ont été offerts à la France et 10 T-33, à la Grèce. Cette opération a été réalisée au cours de cinq missions distinctes, entre le 17 avril et le 3 août.

L’ARC a également convoyé des avions à l’intérieur d’autres avions. Comme les CF-104 Starfighter sortaient des chaînes de production de Canadair à Montréal, la plupart ont été acheminés en Europe pour équiper la 1re Division aérienne. Ces opérations consistaient à mettre le CF-104 à l’intérieur du C 130 Hercules acheté récemment et de l’acheminer de cette manière. Ces opérations, connues sous le nom de Rho Delta, ont duré de 1962 à 1965 et ont pris fin lorsque le dernier des 185 CF-104 a été livré. (Rho Delta est du grec ancien, Rho signifiant 100 et Delta, 4.)