Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) AUGMENTATION

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

AUGMENTATION
Description : Un hélicoptère CH-124 Sea King se
détache du NCSM Charlottetown dans le golfe
Arabo-Persique. Le NCSM Charlottetown et le
NCSM Winnipeg se sont brièvement retrouvés
ensemble en mer alors que la mission du premier
navire se terminait et que celle du deuxième
débutait. Le NCSM Winnipeg navigue dans le
golfe Arabo-Persique dans le cadre de l’Op
AUGMENTATION, avec un groupe aéronaval
américain dirigé par le porte-avions USS
Constellation, dans le but de faire respecter les
sanctions de l’ONU contre l’Iraq.

Nom de l'opération internationale: Force Maritime d'interdiction (MIF)

Nom de la mission internationale: Force Maritime d'interdiction (MIF)

Nom de l’opération canadienne:

Operation AUGMENTATION (1999) 18 juin au 16 décembre 1999
Operation AUGMENTATION (2000) 20 juin au 30 novembre 2000
Operation AUGMENTATION (2001-1) 12 janvier au 1 juillet 2001
Operation AUGMENTATION (2001-2) 14 mars au 14 septembre 2001

Organisation mandante:
Conseil de sécurité des Nations Unies, résolution 661, 6 août 1990 (Chapitre VII)
Conseil de sécurité des Nations Unies, résolution 687, 3 avril 1991 (Chapitre VII)
Conseil de sécurité des Nations Unies, résolution 1483, 22 mair 2003

Région géographique: Moyen-Orient

Lieu: Golfe arabique

Date: 28 mai 2004 - 31 decembre 2007

Mandat:

De voir au respect des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies permettant un embargo contre l’Iraq.

Notes sur la mission:

Le 6 août 1990, le Conseil de sécurité des Nations Unies a imposé des sanctions économiques à l’Irak pour avoir envahi le Koweït (résolution 661/1990). À la fin de la guerre du Golfe, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 686, qui demandait à l’Irak de se conformer aux dispositions concernant le traitement des otages et des prisonniers de guerre, ainsi qu’à d’autres mesures. Par la suite, le 3 avril 1991, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 687, qui prévoyait un embargo commercial complet jusqu’à la tenue d’examens périodiques (tous les 60 jours) visant à vérifier le respect par l’Irak des conditions de la résolution. L’embargo contre l’Irak a été levé le 22 mai 2003 par l’adoption de la résolution 1483, après l’invasion de l’Irak dirigée par les Américains.

Depuis la guerre du Golfe, le Canada participait à la mise en embargo de produits spécifiques de l’Iraq afin de voir au respect des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Les précédents déploiements dans cette région prirent des nom d’opération uniques mais les prochains quatre déploiements supportant la force maritime d’interdiction furent surnommé Operation AUGMENTATION.

Le NCSM Regina partit d’Esquimalt le 18 juin 1999 et se joint au USS Constellation Battle Group en direction du golfe Arabo-Persique. Les mariniers canadiens et américains se connaissaient, ayant conduit ensemble des exercices en mars et mai en préparation pour ce déploiement. Le Regina et le groupe de combat arrivèrent au théâtre d’opérations le 25 août. Au cours des prochains mois, le Regina héla 97 vaisseaux et monta à bord de vingt, deux desquels ont résisté la monté à bord, et escorta cinq navires à port à cause de bris des conventions. Du côté humanitaire, le Regina rencontra deux Iraniens dans un petit bateau dont le moteur avait subit des problèmes qui avait été en rade sans nourriture pour quatre jours. Le personnel du Regina répara le moteur, fournit des repas et leur envoya en route. Le navire canadien quitta le théâtre d’opérations le 14 novembre et arriva à Esquimalt le 16 décembre.

Le prochain vaisseau voyant un déploiement à Operation AUGMENTATION fut le NCSM Calgary. Le navire quitta Esquimalt le 20 juin 2000 se joignant au théâtre d’opérations le 15 juillet. Lors des prochains trois mois et trois patrouilles le Calgary héla quinze vaisseaux et monta à bord de six. Le 16 août, il fut responsable du contrôle des opérations de sauvetage suivant l’écrasement d’un hélicoptère près de la plate-forme de forage pétrolier Maersk Viking. Le Calgary quitta le théâtre d’opérations le 8 octobre et rentra à Esquimalt le 30 novembre.

En 2001, on déploya deux vaisseaux au golfe Arabo-Persique, soit le NCSM Charlottetown et le NCSM Winnipeg. Ces opérations sont souvent surnommées Operation AUGMENTATION 2001-1 et 2001-2.

Le NCSM Charlottetown quitta de Halifax le 12 janvier 2001 et se joint au USS Harry S Truman Battle Group. Ce fut la première fois qu’une frégate de la Côte Ouest vit un déploiement avec un groupement tactique américain. Le Charlottetown arriva au théâtre d’opérations le 24 avril. Il conduit deux patrouilles dans lesquelles il héla 151 vaisseaux et monta à bord de 52 sans incident. Le Charlottetown quitta le théâtre d’opérations le 15 juin et arriva à Halifax le 1er juin. Avant que le déploiement du Charlottetown soit finit, le NCSM Winnipeg fut déployé au golfe Arabo-Persique. Le Winnipeg quitta Esquimalt le 14 mars se joignant au USS Constellation Battle Group pour se rendre au théâtre d’opérations. Il arriva le 30 avril et, lors de cinq patrouilles, héla 194 vaisseaux, monta à bord de 61 vaisseaux, quatre desquels ont monté une résistance. Il fit aussi l’inspection de 162 navires avant de quitter le théâtre d’opérations le 10 août. Il arriva à Esquimalt le 14 septembre.

Lorsqu’on commença Operation APOLLO, appuyant les efforts de la Campagne contre le terrorisme suivant les attaques du 11 septembre 2001, Operation AUGMENTATION, qui vit la participation d’un total d’environnement 1000 matelots et aviateurs, cessa. Les prochains déploiements à l’océan Indien, au golfe Arabo-Persique et à la mer d’Oman tomberont sous le volet de Operation APOLLO.