Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) Liban 1975

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

Liban 1975

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Liban 1975

Nom de la mission internationale: Liban 1975

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Moyen-Orient

Lieu: Liban

Date: 9 octobre 1975 - 30 novembre 1975

Mandat de la mission :

Évacuer du Liban les ressortissants canadiens.

Notes sur la mission ou l'opération :

La population du Liban représente une mosaïque ethnique. Environ la moitié des Libanais sont de religion musulmane (shi'ites, sunnites ou druzes), les autres étant chrétiens. En 1976, les réfugiés palestiniens, qui avaient quitté leurs terres par suite de la création d'Israël (1948) et des trois guerres arabo-israéliennes (1956, 1967 et 1973), constituaient aussi un important facteur démographique (et politique). L'insatisfaction découlant du rôle prépondérant accordé à la collectivité chrétienne par la Constitution libanaise était particulièrement grande parmi les Palestiniens. Lorsque, le 13 avril 1975, des tireurs ont tué quatre membres du Parti phalangiste (chrétien) au cours d’une tentative d’assassinat visant Pierre Gemayel, le chef de ce parti, on a généralement pensé qu'il s'agissait de l'œuvre de Palestiniens. Par conséquent, un noyau de phalangistes a attaqué un autobus rempli de Palestiniens qui traversait un quartier chrétien, tuant 26 passagers. Le lendemain, les combats ont éclaté entre phalangistes et Palestiniens. Le gouvernement avait pratiquement les mains liées à cause des divisions quant au recours à l’armée pour arrêter les combats. À mesure que les divers clans choisissaient leur camp, le Liban a sombré dans la guerre civile.

Ces affrontements ont convaincu certains pays de la nécessité d’évacuer leurs ressortissants. Les combats ayant continué l’année suivante, les États Unis ont évacué leurs citoyens et le personnel de leur ambassade en juin et juillet 1976.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (Liban 1975)

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne:

Évacuer du Liban les ressortissants canadiens.

Historique de la mission :

Au Canada, cette guerre civile laissait envisager la nécessité éventuelle d’évacuer les citoyens canadiens. Le 9 octobre 1975, on a donc mis en attente un appareil Hercules CC130 du 436e Escadron advenant la nécessité d’une évacuation. La période d'attente s’est prolongée en novembre, mais on ne dispose d'aucune précision quant à la date de fin.

Selon une note d’information rédigée en 1979, des citoyens du Canada et d’autres pays ont été évacués du Liban en 1976. Malheureusement, la note ne donne aucun autre renseignement à ce sujet.