Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) EAGLE ASSIST

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

EAGLE ASSIST

Information internationale

Nom de l'opération internationale: EAGLE ASSIST

Nom de la mission internationale: EAGLE ASSIST

Mandat de l'opération: Conseil de l'Atlantique Nord

Région géographique: Amérique du Nord

Lieu: États-Unis

Date: 9 octobre 2001 - 16 mai 2002

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (EAGLE ASSIST)

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne: Assurer une surveillance aérienne au-dessus des États-Unis.

Historique de la mission:

À la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001, les États-Unis ont demandé l’aide de leurs partenaires de l’OTAN en invoquant l’article 5 du Traité (qui précise qu’une attaque contre un membre constitue une attaque contre tous les membres). La demande visait à obtenir l’assistance d’avions de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l’OTAN pour effectuer la surveillance aérienne du territoire continental des États-Unis. Le Conseil de l’Atlantique Nord a acquiescé à la demande le 4 octobre et cinq avions E-3A ont entamé l’opération EAGLE ASSIST le 9 octobre.

Les avions de l’OTAN ont mené leurs opérations à partir de la base aérienne de Tinker, en Oklahoma, où est située l’aile AWACS de la United States Air Force. À un certain moment, deux cents militaires de la base de Geilenkirchen, en Allemagne, étaient stationnés à Tinker. En janvier 2002, deux avions supplémentaires E-3A de l’OTAN ont été envoyés aux États-Unis.

En avril 2002, les États-Unis ont indiqué que le soutien des E-3A de l’OTAN ne serait plus nécessaire étant donné que la sécurité intérieure s’était améliorée. Le 30 avril, le Conseil de l’Atlantique Nord a annoncé qu’il avait accepté de mettre fin à l’opération EAGLE ASSIST le 16 mai 2002. Plus de 830 membres de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l’OTAN ont participé à l’opération (plus de 4 300 heures de vol et 360 sorties).

Les membres des Forces canadiennes étant intégrés au personnel navigant de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l’OTAN, certains d’entre eux ont pris part à l’opération EAGLE ASSIST.