Les Autochtones et l'expérience militaire canadienne : une histoire

Les Autochtones et l'expérience militaire canadienne : une histoire


Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Table des matiéres


Remerciements

Le présent ouvrage sur l’histoire des peuples autochtones et de leur contribution au riche patrimoine militaire canadien est le dernier d’une série rédigée par la Direction – Histoire et patrimoine en vue de rappeler une expérience militaire exceptionnelle. C’est feu le lieutenant général Christian Couture, défenseur de la cause des Autochtones dans les Forces, qui a lancé l’idée de ce livre et en a soutenu au départ la réalisation.

Aujourd’hui, plus de 1 800 membres des Premières nations, Inuits et Métis du Canada servent au sein des Forces canadiennes au pays et outre-mer avec la même ferveur et la même fierté que leurs ancêtres. Leur diversité est extraordinaire. En effet, ils représentent plus de 640 bandes distinctes qui partagent des croyances et des pratiques, mais qui sont toutes uniques en leur genre. De plus, il existe 55 langues et dialectes différents qui appartiennent à 11 familles linguistiques.

Nous désirons remercier très sincèrement toutes les personnes et organisations qui ont contribué à cet ouvrage pour l’aide inestimable qu’elles ont apportée. Il s’agit du lieutenant-colonel Marcel Beaudry, du sergent Ryan Davidson, de M. Maurice Desautels, de Mme Arlene Doucette, de M. David Duguay, de M. Donald Graves, de M. Ben Greenhous, de Mme Madeleine Lafleur-Lemire, du major Paul Lansey, du Dr. John MacFarlane, du major-général Walter Semianiw, de M. Warren Sinclair, du Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes, de M. Yvan Rompré (traducteur), de Mme Élisabeth Leboeuf (réviseure), de MM. Whitney Lackenbauer, John Moses, Maxime Gohier et Scott Sheffield (auteurs), ainsi que de nos anciens combattants autochtones.

Dr. Serge Bernier
Directeur – Histoire et patrimoine


Au sujet des auteurs

P. Whitney Lackenbauer, Ph.D., est professeur adjoint et titulaire de la chaire d’histoire à l’Université St. Jerome’s, à Waterloo, en Ontario. Parmi ses récents ouvrages, mentionnons Arctic Front: Defending Canada’s Far North (2008), Battle Grounds: The Canadian Military and Aboriginal Lands (2007), ainsi que deux volumes sur les peuples autochtones et la participation militaire rédigés en collaboration.

John Moses est restaurateur d’objets et chercheur au Musée canadien des civilisations, à Gatineau, au Québec. Il s’intéresse notamment à l’adaptation des perspectives autochtones dans la pratique muséale courante et à l’enseignement aux non-spécialistes des techniques de préservation des collections. Il est membre inscrit de la bande Delaware, au sein des Six Nations of the Grand River, à Brantford, en Ontario.

R. Scott Sheffield, Ph.D., est chargé de cours au département d’histoire de l’Université de la vallée du Fraser. Ses principales publications comprennent The Redman’s on the Warpath: The Image of the Indian and the Second World War (2004), A Search for Equity: The Final Report of the National Round Table on First Nations Veterans’ Issues (2001), ainsi qu’un récent volume publié sur les peuples autochtones et la participation militaire dans la perspective internationale.

Maxime Gohier est titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Université du Québec à Montréal. Il est l’auteur du livre Onontio le médiateur: La gestion des conflits amérindiens en Nouvelle-France (1603-1717), qui porte sur la politique indienne de la France en Amérique du Nord. Il poursuit actuellement des études de doctorat sur l’histoire des Autochtones du Québec sous le régime britannique.

D2-250/1-2009E 978-1-100-12606-7 Art Direction ADM(PA) DPAPS CS08-0436