NOUVELLES de médailles 2/2009

Bulletin des Distinctions honorifiques et reconnaissances Vol. 3 No. 2, décembre 2009

Les documents suivants peuvent être visualisés ou téléchargés

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


La Médaille du sacrifice - Mise à jour

La Médaille du sacrifice

L’automne dernier, le ministre de la Défense nationale a demandé au Chef d’état-major de la Défense d’examiner les critères d’attribution de la Médaille du sacrifice et de formuler des recommandations aux autorités gouvernementales appropriées. L’examen est maintenant terminé, et on a récemment annoncé que les critères d’admissibilité à la médaille ont été modifiés en ce qui a trait aux attributions à titre posthume. L’une des principales préoccupations exprimées lors de la création de la MS résidait en ce que cette dernière ne pouvait être attribuée aux militaires qui mouraient dans le cadre de leur service en Afghanistan ou ailleurs, mais dont la mort n’était pas directement liée à un acte d’hostilité.

Par conséquent, les critères d’attribution de la médaille à titre posthume ont été élargis de façon à inclure tous les décès liés au service militaire, sans égard à l’endroit où ils surviennent. Cette modification permet d’harmoniser les critères d’attribution de la MS à titre posthume avec ceux en vigueur pour la Croix du souvenir, le Parchemin commémoratif et la Barrette commémorative, ainsi qu’avec ceux relatifs à une inscription au Septième Livre du souvenir.

Les critères demeurent inchangés en ce qui concerne les militaires blessés, c’est-à-dire que la blessure qu’ils ont subie doit être directement attribuable à un acte d’hostilité, qu’elle doit avoir requis les soins d’un médecin militaire et que les traitements suivis doivent avoir été dûment consignés. En cela, les critères d’admissibilité pour la médaille demeurent pareils à ceux du galon de blessé, auquel elle a succédé. La date du début de l’admissibilité ainsi que l’aspect de la médaille en soi ne feront l’objet d’aucune modification.

Les critères modifiés

L’automne dernier, le ministre de la Défense nationale a demandé au Chef d’état-major de la Défense d’examiner les critères d’attribution de la Médaille du sacrifice et de formuler des recommandations aux autorités gouvernementales appropriées. L’examen est maintenant terminé, et on a récemment annoncé que les critères d’admissibilité à la médaille ont été modifiés en ce qui a trait aux attributions à titre posthume. L’une des principales préoccupations exprimées lors de la création de la MS résidait en ce que cette dernière ne pouvait être attribuée aux militaires qui mouraient dans le cadre de leur service en Afghanistan ou ailleurs, mais dont la mort n’était pas directement liée à un acte d’hostilité.

Par conséquent, les critères d’attribution de la médaille à titre posthume ont été élargis de façon à inclure tous les décès liés au service militaire, sans égard à l’endroit où ils surviennent. Cette modification permet d’harmoniser les critères d’attribution de la MS à titre posthume avec ceux en vigueur pour la Croix du souvenir, le Parchemin commémoratif et la Barrette commémorative, ainsi qu’avec ceux relatifs à une inscription au Septième Livre du souvenir.

Les critères demeurent inchangés en ce qui concerne les militaires blessés, c’est-à-dire que la blessure qu’ils ont subie doit être directement attribuable à un acte d’hostilité, qu’elle doit avoir requis les soins d’un médecin militaire et que les traitements suivis doivent avoir été dûment consignés. En cela, les critères d’admissibilité pour la médaille demeurent pareils à ceux du galon de blessé, auquel elle a succédé. La date du début de l’admissibilité ainsi que l’aspect de la médaille en soi ne feront l’objet d’aucune modification.

Le sergent Lance Thomas Hooper, M.S.M., C.D., reçoit la Médaile du sacrifice avec barrette de Son Excellence la très honorable  Michaëlle Jean, C.C., C.M.M., C.O.M., C.D., Gouverneure générale et Commandante en chef du Canada, à la cérémonie inaugurale pour la Médaille du sacrifice, Rideau Hall, 9 novembre 2009.
Le sergent Lance Thomas Hooper, M.S.M., C.D., reçoit la Médaille du sacrifice avec barrette de Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, C.C., C.M.M., C.O.M., C.D., Gouverneure générale et Commandante en chef du Canada, à la cérémonie inaugurale pour la Médaille du sacrifice, Rideau Hall, 9 novembre 2009.

Publié par la Direction - Distinctions honorifiques et reconnaissance (DDHR) - 4 décembre 2009
Téléphone : 1-877-741-8332

Site web : www.cmp-cpm.forces.gc.ca/dhr-ddhr/index-fra.asp